Tejo

Tejo

Diversité des sols et climats alliés à l’exploration vitivinicole de grande dimension avec de faibles coûts de production sont les principales caractéristiques du Tejo. Cette région fertile produit beaucoup et fournit le marché interne et les anciennes colonies en Afrique de vins blancs et rouge d’un rapport plaisir-prix très compétitif.

Dans la région du « Tejo », on pratique une agriculture variée : produits horticoles et fruitiers, riz, oliviers et vignes remplissent les énormes plaines de cette région. La rivière Tejo est omniprésente dans ce paysage et est à l’origine, avec le climat, de l’extrême fertilité du sol. Dans cette région, le climat est de type méditerranéen.

La DOC Ribatejo présente six sous régions « Almeirim », « Cartaxo », « Chamusca », « Coruche », « Santarém » et « Tomar ». Les sols varient en fonction de la proximité de la rivière. Les zones à proximité de la rivière sont très productives. Par contre à ces endroits là, des inondations arrivent parfois à submerger totalement les vignes.

Sur la rive droite de la rivière « Tejo », se situe la zone du « Bairro ». Cette zone est constituée par des sols plus pauvres d’origine calcaire et argileux disposés en terrains plus irréguliers entre montagnes et plaines. Les principales plantations dans cette zone du « Bairro » sont les oliviers et les vignes.

Sur la rive gauche de la rivière « Tejo », se trouvent les zones du Sud proche de l’ « Alentejo » que l’on appelle « Charneca ». Ici les sols sont peu productifs alors on gère des cultures qui nécessitent peu d’eau comme par exemple la vigne. Cette zone très sèche, avec les températures les plus élevées du « Tejo », permet aux raisins d’avoir des conditions optimales pour leur maturité.

Cette région du « Tejo » fut jadis réputée pour produire d’énormes quantités de vins. Elle fournissait les restaurants et les tavernes de Lisbonne. C’était une région qui privilégiait le rendement et le volume au détriment de la qualité. Ces quinze dernières années, la région a dû se soumettre à des changements significatifs, tant dans les vignes que dans les caves. La production a baissé mais la qualité s’est améliorée de manière significative.

La législation de la région est peu restrictive et permet l’introduction de cépages portugais et étrangers. Les vins rouges « DOC Ribatejo » proviennent non seulement de cépages traditionnels de la région (« Trincadeira » ou « Castelão ») mais aussi d’autres cépages nobles comme : « Touriga Nacional », « Cabernet Sauvignon » ou « Merlot ». Le cépage blanc le plus planté dans la région est le « Fernão Pires, » il est pratiquement indispensable dans la production des vins blancs du Ribatejo.

Dans la production du vin régional du « Ribatejo », il est permis l’utilisation de cépages non admis dans la « DOC ». De ce fait, les producteurs peuvent faire plus d’expériences avec le sol, le climat, et les cépages pour produire des vins originaux. Le « Ribatejo » compte 22 300 hectares de vignes, et seulement 1850 hectares sont certifiés pour la production du vin « DOC ».

Indépendamment de la désignation « DOC » ou « vin regional », le terroir du « Ribatejo » se reconnait dans n’importe quel vin de la région. Les blancs sont très fruités, présentent des arômes tropicaux et floraux. Quant aux rouges,  moins aromatiques ils possèdent des tanins suaves.

Au delà de la restructuration des vignes dans la région, les caves et les producteurs ont modifié et modernisé leur outil de travail. Les grosses unités de production ont laissé place aux cuves en inox et aux fûts de chêne pour l’élevage du vin.

Retour à la liste des régions viticoles

Connexion

Paiement sécurisé

Cette boutique est sécurisée grâce au système de paiement
SYSTEMPAY de la Caisse d'Epargne

Bon shopping !

Paiement sécurisé Caisse d'épargne




Votre panier est actuellement vide.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération

Nous contacter - Réalisation : ositodi.com